Conseils et recherche de vols
pour la Thaïlande

Compensation CO2

Depuis 2009, Thailande Autrement compense toutes les émissions des vols domestiques de ses clients et les encourage à faire de même pour leurs vols internationaux. Thailande Autrement compense également tous les déplacements professionnels en avion de son équipe.

Conseils et astuces pour le choix de vos billets

Plusieurs dizaines de compagnies aériennes desservent la Thailande depuis le monde entier. L’aéroport d’entrée est principalement celui de Bangkok Suvarnabhumi (plus de 40 millions de passagers internationaux) suivi du 2e aéroport de la capitale, Bangkok Don Muang. Ce dernier concentre les compagnies low cost dont certaines, Air Asia et Scoot notamment, opèrent de nombreux vols internationaux depuis l’Asie.

Depuis l’Europe ou le Moyen-Orient, il y a désormais quelques vols directs pour d’autres aéroports, essentiellement pour Phuket mais aussi Krabi voire Chiang Mai (Qatar Airways ou Singapore Airlines).

Depuis l’Europe, les prix les plus intéressants tournent autour de 500 à 600 euros en basse saison (mai, juin, septembre et octobre). Réservés tardivement (2 à 3 mois avant le voyage), les billets peuvent aller au-delà de 1000 euros par personne pour les périodes très sollicitées (Noël, février, mi-juillet à mi-août). A l’inverse, certaines promotions font descendre les prix à 400€ pour un Paris-Bangkok aller-retour par exemple.

Quelques recommandations pour votre confort

Du point de vue confort, notre expérience personnelle est qu’il est préférable :

  • de favoriser des vols de nuit avec une arrivée en Thailande le midi. Avec le décalage horaire, pour votre organisme, il est 6h (ou 7h en heure d’été) du matin si vous arrivez à 12h à Bangkok. Vous pouvez patienter jusqu’au soir et vous recaler rapidement. Si vous arrivez à 6h du matin, c’est le début d’une longue nuit blanche (de jour !) qui commence pour votre organisme…
  • d’éviter des longues escales voire une escale au Moyen-Orient même courte. En effet, en coupant le trajet en deux (environ 6/7h puis 6/7h), ces vols empêchent un sommeil ininterrompu de 5-6h comme c’est le cas avec les escales en Europe ou en Asie (Kuala Lumpur ou Singapour) avec des vols long-courriers de plus de 10h.

Pour Bangkok, Thai Airways a des vols directs (environ 11 heures de vol) depuis Bruxelles, Paris et Zurich. Idem avec Air France et Swiss Air dans leur capitale respective mais aussi, dans des aéroports voisins, Lufthansa/Eurowings depuis Munich et KLM depuis Amsterdam. Les vols directs sont rarement à moins de 500 € et souvent plus chers que ceux avec une escale.

En France, depuis des aéroports de province (Nantes, Bordeaux, Toulouse…), vous pouvez faire une seule escale pour Bangkok sans forcément passer par Paris. Avec Lufthansa ou Turkish Airlines par exemple, des compagnies qui offrent des prestations de bonne qualité (pour votre escale, Istanbul a un nouvel aéroport très confortable, ainsi qu’un tour gratuit dans la ville à partir de 6 heures d’escale…).

Petite astuce pour faire des économies...

Il y a beaucoup de concurrence donc il faut en profiter ! Vous pouvez utiliser le comparateur de vols ci-dessus ou d’autres comme Google Flights.

Attention aux prix très attractifs, bien vérifier la durée des escales (cf ci-dessus) et la qualité de la compagnie aérienne (nombreux classements sur Internet, Trip advisor par exemple). Evitez Ukraine International Airlines qui a tendance à annuler ses vols au dernier moment sans apporter de solutions à ses clients...

Il y a les vrais bons plans et les… mauvais plans !

De plus en plus de compagnies ne proposant pas systématiquement un bagage en soute dans le prix de base, pensez à le vérifier. Parfois des dizaines d’euros à payer en plus pour 23kg en soute…

Si vous avez des dates flexibles, regardez-bien la variation des prix selon chaque jour, il peut y avoir un écart de 100 € et plus à un jour d’écart. Notamment si week-end ou non mais aussi de manière parfois étrange tant les tarifs aériens semblent illogiques. De plus en plus de comparateurs de vols (Google flights par exemple), mais aussi les sites webs des compagnies aériennes elles-mêmes, proposent un calendrier avec le prix selon la date de vol.

Favorisez des vols combinés avec des vols domestiques en Thaïlande

Lors de votre circuit avec Thailande Autrement, vous allez sans doute terminer loin de Bangkok, soit dans le sud, soit dans le nord. Vous allez donc prendre un vol intérieur pour rejoindre l’aéroport de Bangkok et y prendre votre vol international. Cela peut être le cas aussi en début de voyage avec un vol pour Chiang Mai si vous avez déjà visité Bangkok et ses environs lors d’un précédent séjour.

Nous vous conseillons alors de réserver ce qu’on appelle un « vol combiné » c’est-à-dire qui comprend le vol international et le vol domestique en correspondance sur le même billet. Ceci pour 3 raisons que nous expliquons avec l’exemple d’un vol combiné Paris-Bangkok-Chiang Mai :

  • Etant alors officiellement en transit à Bangkok, nous n’avez pas à récupérer vos bagages et à vous enregistrer à nouveau sur le vol domestique. Au-delà de la pénibilité de la démarche, vous économisez du temps et pouvez donc faire une escale plus courte (1 à 2h). Si votre vol domestique est sur un billet séparé, nous devons prévoir au moins 3 heures entre votre arrivée à Bangkok et votre vol domestique pour vous allouer assez de temps pour ces démarches (y compris l’immigration soit un total d’une heure en général).
  • Si votre vol international, depuis Paris, arrive en retard et que vous manquez la correspondance, le billet combiné vous permet que ce soit la compagnie aérienne en retard qui s'organise pour vous faire prendre le vol suivant pour Chiang Mai. Vous n'avez donc rien à gérer ni à payer en plus.
  • Le vol domestique est ainsi souvent moins cher que s’il est acheté à part, par nous ou par vous.

Les avantages sont les mêmes en repartant chez vous. Par exemple, un vol Krabi-Bangkok-Bruxelles vous permettra d’être en transit à Bangkok et ne pas y récupérer les bagages.

L’idéal est donc de préparer son voyage suffisamment en avance. Cela nous permet de construire ensemble votre séjour définitif. Vous connaissez votre aéroport d’arrivée et de départ de la Thailande. Vous pouvez ensuite acheter des billets combinés pour profiter des avantages ci-dessus.

Sur Internet, pour réserver votre vol combiné, il faut choisir l’option de vols multi-destinations proposées par certains comparateurs de vols ou des compagnies aériennes. Par exemple, un vol Zurich-Chiang Mai puis un vol Krabi-Zurich pour votre retour en Suisse.

Attention aux risques de réserver seulement un vol domestique soi-même

A l’inverse, attention aux risques d’acheter vos vols domestiques vous-mêmes séparément du vol international. Comme il y a deux aéroports à Bangkok, certains voyageurs se trompent et prennent un vol low-cost Phuket-Bangkok Don Muang alors qu’ils décollent 3 heures plus tard de l’autre aéroport, Bangkok Suvarnabhumi. Or, il faut compter 1h à 2h (selon le trafic)pour rallier les deux aéroports...

Par ailleurs, les compagnies low-cost n’assument jamais les conséquences de leur retard (si vous ratez votre international, c’est à vous de vous débrouiller et d’acheter un nouveau billet…). Chaque compagnie a ses propres règles concernant les bagages, ses atouts et faiblesses spécifiques. Nos 15 années d’expérience nous permettent d’éviter les pièges dans lesquels tombent celles et ceux qui découvrent les compagnies locales…